Home Active La Pollution de l’Air Plonge New Delhi dans une Crise Sanitaire
ActiveBusinessEconomieIndePolitique

La Pollution de l’Air Plonge New Delhi dans une Crise Sanitaire

La Pollution de l'Air Plonge New Delhi dans une Crise Sanitaire

La capitale indienne, New Delhi, est de nouveau aux prises avec une crise sanitaire liée à la pollution de l’air. Selon la société suisse de surveillance de la qualité de l’air, IQAir, le niveau de particules PM2,5, les plus dangereuses pour la santé, est actuellement 35 fois supérieur au niveau maximum recommandé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
Cette situation alarmante a contraint les autorités à prendre des mesures drastiques.

Le ministre en chef de Delhi, Arvind Kejriwal, a annoncé récemment que toutes les écoles primaires, publiques et privées, de la capitale seraient fermées pendant une certaine période.
Cette décision a été prise en réponse à l’augmentation rapide des niveaux de pollution atmosphérique, qui atteignent des niveaux critiques.
Delhi, l’une des plus grandes zones urbaines du monde, est malheureusement régulièrement classée parmi les villes les plus polluées de la planète.
La pollution atmosphérique a un impact dévastateur sur la santé des habitants, réduisant leur espérance de vie de douze ans.

Le problème de pollution culmine généralement au début de l’hiver, notamment lors de la fête hindoue de Diwali. C’est à ce moment que des dizaines de milliers d’agriculteurs du nord de l’Inde brûlent les chaumes des rizières, une pratique qui constitue l’une des principales sources de la pollution qui étouffe Delhi chaque année.
Malgré les efforts des autorités pour persuader les agriculteurs d’utiliser des méthodes de défrichement alternatives et les menaces de sanctions, cette pratique persiste, aggravant encore la crise de pollution de l’air à Delhi.

En réponse à cette situation préoccupante, Delhi a mis en place une « salle de guerre verte » pour lutter contre la pollution atmosphérique.
Les autorités ont également annoncé divers plans pour réduire la pollution, tels que la suspension des travaux de construction.
Cependant, ces mesures n’ont pas encore donné les résultats escomptés.

La situation est devenue si critique que même les événements sportifs internationaux sont affectés.
Par exemple, les organisateurs de la Coupe du monde de cricket ont interdit les feux d’artifice lors des matchs à Bombay et Delhi pour éviter d’aggraver les niveaux de pollution atmosphérique.

Le smog est également un problème de santé majeur au Pakistan voisin, où les autorités de la ville de Lahore ont ordonné aux écoliers de porter des masques pendant les cours pour réduire les risques pour leur santé.
La pollution de l’air à Delhi est une crise qui ne montre aucun signe de diminution, et des mesures drastiques seront nécessaires pour inverser cette tendance alarmante.
Tant que les causes sous-jacentes, comme les brûlis agricoles et la dépendance au charbon, ne seront pas abordées de manière efficace, les habitants de Delhi continueront de souffrir des conséquences dévastatrices de cette pollution de l’air.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Articles

Politique

Afrique du sud / Après sa prestation de serment Cyril Ramaphosa contraint de diriger avec des partis d’opposition

Cyril Ramaphosa le président nouvellement élu de l’Afrique du Sud Photo :...

Politique

Visite – Vladimir Poutine en Chine pour renforcer les liens avec Xi JinPing

Chaleureuse poignée de mains entre Vladimir Poutine et Xi JinPing, deux dinosaures...

Business

Annonce de l’augmentation des droits de douanes des véhicules électriques, batteries et produits solaires chinois aux USA

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois, Wang Wenbin Photo :...