Home Brésil Cyclone meurtrier frappe le sud du Brésil : 21 morts et des milliers de sinistrés
BrésilEconomiePolitiqueSociété

Cyclone meurtrier frappe le sud du Brésil : 21 morts et des milliers de sinistrés

Cyclone meurtrier frappe le sud du Brésil : 21 morts et des milliers de sinistrés

Un cyclone dévastateur a frappé l’État de Rio Grande do Sul, situé dans le sud du Brésil, causant la mort de 21 personnes, a annoncé le gouverneur de l’État, Eduardo Leite, lors d’une conférence de presse. Ce tragique événement climatique est qualifié de « pire bilan pour un événement climatique » dans la région, un triste rappel des vulnérabilités auxquelles sont confrontées de nombreuses régions du monde en raison du changement climatique.

L’État de Rio Grande do Sul avait déjà été touché par un cyclone meurtrier en juin de la même année, qui avait causé la mort de 16 personnes.
Malheureusement, la récurrence de ces phénomènes météorologiques extrêmes montre que les communautés locales sont de plus en plus exposées à ces dangers naturels. Les pluies diluviennes associées à ce cyclone ont affecté plus de 50 000 personnes dans une soixantaine de villes de l’État, provoquant des inondations et des glissements de terrain.
La situation était si grave que des centaines de personnes ont dû être secourues par les pompiers, avec l’aide d’hélicoptères, car certaines routes étaient devenues impraticables en raison des inondations.

La commune de Muçum, où 15 corps ont été retrouvés, a été particulièrement touchée par cette catastrophe. La rivière Taquari a inondé plus de 85 % de son territoire, forçant de nombreux habitants à se réfugier sur les toits de leurs maisons. Le maire de Muçum, Mateus Trojan, a souligné l’ampleur de la tragédie en déclarant que « la ville de Muçum telle que nous la connaissons n’existe plus ».

D’autres tragédies ont également été signalées, notamment la mort d’un couple emporté par le courant alors qu’ils traversaient un pont dans la commune d’Ibiraiaras.
Les autorités ont confirmé que plus de 300 millimètres de pluie sont tombés en seulement 24 heures dans l’État de Rio Grande do Sul, aggravant la situation déjà précaire.

Face à cette catastrophe, le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a exprimé sa solidarité envers les victimes et a déclaré que le gouvernement fédéral était prêt à apporter son aide à l’État sinistré.

Cependant, cette tragédie met également en lumière la nécessité de prendre des mesures pour faire face aux effets du changement climatique.
Le Brésil a déjà été touché par d’autres catastrophes naturelles au cours des dernières années, comme les inondations et les glissements de terrain.
Environ 9,5 millions des 203 millions d’habitants du Brésil vivent dans des zones à risque d’inondations ou de glissements de terrain, ce qui souligne l’importance d’une gestion préventive et d’une adaptation aux changements climatiques pour protéger les populations vulnérables.
Cette tragédie dans le sud du Brésil est un rappel poignant des conséquences potentiellement meurtrières du changement climatique et de la nécessité d’agir rapidement pour atténuer ses effets et protéger les communautés les plus exposées.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Articles

Politique

Afrique du sud / Après sa prestation de serment Cyril Ramaphosa contraint de diriger avec des partis d’opposition

Cyril Ramaphosa le président nouvellement élu de l’Afrique du Sud Photo :...

Politique

Visite – Vladimir Poutine en Chine pour renforcer les liens avec Xi JinPing

Chaleureuse poignée de mains entre Vladimir Poutine et Xi JinPing, deux dinosaures...

Société

Argentine – Trois lesbiennes meurent suite à un incendie criminel

Un hommage est rendu aux disparues au pied de l’immeuble Photo AFP...