Home Economie La Russie renforce sa coopération nucléaire avec le Mali et le Burkina Faso
EconomiePolitique

La Russie renforce sa coopération nucléaire avec le Mali et le Burkina Faso

La Russie renforce sa coopération nucléaire avec le Mali et le Burkina Faso

Le vendredi 13 octobre, la Russie a annoncé la conclusion d’accords majeurs avec le Mali et le Burkina Faso dans le but de promouvoir le secteur nucléaire civil de ces nations.
Ces accords, qui marquent une étape importante dans le développement énergétique des pays concernés, ont été finalisés lors de la Semaine russe de l’énergie à Moscou, démontrant l’engagement des parties prenantes envers la coopération internationale et l’avancement technologique.

Le Burkina Faso, confronté à des défis énergétiques majeurs avec seulement 22,5 % de sa population ayant accès à l’électricité à la fin de 2020, cherche à diversifier ses sources d’énergie pour répondre aux besoins croissants de sa population.
Pour pallier ce manque, le gouvernement burkinabè a signé un mémorandum d’entente avec la Russie en vue de la construction d’une centrale nucléaire.
Cette centrale vise à couvrir les besoins énergétiques des Burkinabè et marquera un tournant significatif dans le pays, en faisant du Burkina Faso le deuxième pays du continent africain à posséder une centrale nucléaire, après l’Afrique du Sud.

Parallèlement, le Mali a signé un accord-cadre pour la coopération dans le domaine de l’utilisation pacifique de l’énergie atomique avec la Russie.
Cet accord ouvre la voie à la création d’un centre de recherche nucléaire au Mali, dédié à des applications médicales, agricoles et industrielles.
Cela positionnera le Mali en tant que premier pays d’Afrique de l’Ouest à disposer d’un centre de recherche nucléaire.

Toutefois, ces projets ne sont pas sans défis.
En effet, le Burkina Faso ne possède actuellement pas le personnel qualifié nécessaire pour faire fonctionner une centrale nucléaire, ce qui implique le recours à du personnel étranger.
Cette situation suscite une compétition entre la Chine et la Russie en matière d’investissements dans les centrales nucléaires en Afrique.

Par ailleurs, depuis l’arrivée au pouvoir du capitaine Ibrahim Traoré au Burkina Faso en 2022, le pays s’est progressivement éloigné de la France, son partenaire historique et ancienne puissance coloniale. Ce changement s’est matérialisé par le départ des soldats français du sol burkinabè en février.
La Russie cherche à profiter de cette dynamique pour renforcer ses liens diplomatiques et sécuritaires avec l’Afrique, rivalisant ainsi dans certains pays avec l’influence française.

En outre, ces accords marquent une avancée significative dans le secteur nucléaire civil en Afrique de l’Ouest, avec des répercussions importantes sur les plans énergétique, technologique et diplomatique.
L’évolution des alliances et des partenariats sur la scène internationale souligne l’importance croissante de la coopération énergétique et technologique dans le contexte mondial actuel.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Articles

Politique

Visite – Vladimir Poutine en Chine pour renforcer les liens avec Xi JinPing

Chaleureuse poignée de mains entre Vladimir Poutine et Xi JinPing, deux dinosaures...

Politique

Rumeurs de déploiement des forces de l’OTAN en Ukraine – La Russie menace de recourir à l’arme nucléaire

Les troupes françaises, celles des USA, ainsi que celles de l’OTAN vont-elles...

Politique

Le président chinois effectuera une visite en France les 6 et 7 mai

Les présidents Emmanuel Macron et Xi Jing Ping Crédit Photo: Agence France...