Home Russie 80e anniversaire du Débarquement en Normandie Vladimir Poutine indésirable
Russie

80e anniversaire du Débarquement en Normandie Vladimir Poutine indésirable

Bien que la Russie soit invitée à la commémoration du 80eanniversaire du Débarquement en Normandie, Vladimir Poutine y est indésirable

Bien que la Russie soit invitée à la commémoration du 80eanniversaire du Débarquement en Normandie, Vladimir Poutine y est indésirable

Les manifestations internationales commémorant le 80e anniversaire du Débarquement en Normandie auront le lieu le 6 juin 2024. Chargée de l’organisation de cette importante cérémonie, la Mission Libération a convié la Russie, mais pas son président. Selon les organisateurs la Russie peut envoyer des représentants, mais pas Vladimir Poutine. Et cela en raison de la guerre que la Russie mène contre l’Ukraine. La Mission Libération précise que la Russie est invitée « à être représentée pour que l’importance de l’engagement et des sacrifices des peuples soviétiques, ainsi que sa contribution à la victoire de 1945, soient honorées ».

Ce n’est pas la première fois que le président de la Fédération de la Russie n’est pas convié aux manifestations relatives à cet anniversaire. Vladimir Poutine n’a pas été à la commémoration du 75e anniversaire en 2019. La porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova avait déclaré à l’époque « Le Débarquement en Normandie n’a pas eu d’influence décisive sur l’issue de la Seconde Guerre mondiale » ; et dénoncé une « réécriture catastrophique de l’Histoire » donnant selon elle, aux États-Unis et à leurs alliés un rôle prédominant dans la défaite allemande.

Vladimir Poutine a toutefois participé à l’anniversaire de 2014. Le président de la République française d’alors, François Hollande, avaitalors justifié sa présence en ces termes : « On peut avoir des différends avec Vladimir Poutine mais moi je n’oublie pas et n’oublierai jamais que le peuple russe a donné des millions de vies » lors de la Seconde guerre mondiale. Son ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, alors avait renchérit par ces propos : « La bataille de Normandie n’aurait pas abouti s’il n’y avait pas eu de l’autre côté le front de l’Est. » Avant de conclure : « Dans ces moments de commémoration, il importe que tous les combattants soient là. »

    

Jeremy Junior

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Articles

Russie

Fédération de Russie – Vladimir Poutine investi le 7 mai

C’est le mardi 7 mai que le président de la Fédération de...