Home Afrique du Sud Jacob Zuma, l’ancien président sud-africain, retourne brièvement en prison avant une libération controversée
Afrique du SudPolitique

Jacob Zuma, l’ancien président sud-africain, retourne brièvement en prison avant une libération controversée

L’ancien président sud-africain Jacob Zuma, âgé de 81 ans, a fait un bref passage en prison avant d’être rapidement libéré, ce qui a pris tout le monde par surprise et a suscité des discussions sur l’équité et les politiques carcérales.

Cette séquence d’événements a été déclenchée par l’annonce du gouvernement le même jour de réductions de peine, en réponse à la surpopulation carcérale dans le pays.

La décision de mettre Jacob Zuma derrière les barreaux avait été précédée par des mois de débats juridiques et de controverses. En 2021, il avait été condamné pour outrage après avoir refusé de coopérer avec une commission d’enquête sur la corruption pendant son mandat présidentiel de 2009 à 2018.

Son emprisonnement initial avait entraîné des émeutes meurtrières faisant plus de 350 victimes. Néanmoins, il avait finalement été libéré pour des raisons médicales après deux mois de détention.

Le mois dernier, la Cour suprême sud-africaine avait confirmé que Jacob Zuma devait retourner en prison pour purger une peine de quinze mois, rejetant un appel visant à annuler cette peine.

Cependant, la situation a pris un tournant inattendu lorsque le gouvernement a annoncé des réductions de peine pour les « détenus non violents » afin de résoudre le problème de la surpopulation carcérale. Bien que cette décision ait été approuvée par le président Cyril Ramaphosa, elle a suscité des questions quant à son opportunité et à son lien avec le retour en prison de Jacob Zuma.

Le jour où Jacob Zuma a été conduit à la prison d’Estcourt, dans la province du KwaZulu-Natal, pour purger le reste de sa peine, une réduction collective de peine a été annoncée.

Cette mesure a été publiée dans le journal officiel, entraînant la libération presque immédiate de l’ancien président. Les autorités ont insisté sur le fait que cette décision visait à assurer une justice cohérente plutôt qu’à favoriser Zuma.

Les déclarations contradictoires des responsables gouvernementaux ont laissé une population divisée perplexe.
Jacob Zuma, habitué aux controverses et aux développements judiciaires, a accueilli la nouvelle avec enthousiasme. Dans une vidéo partagée par sa fille sur les réseaux sociaux, il s’est dit ravi d’être « enfin libre ». Néanmoins, cette libération a soulevé des critiques concernant la sélection de ceux qui bénéficient des réductions de peine et le moment douteux de l’annonce, qui coïncidait avec le retour de Zuma en prison.

Cette affaire met en lumière les défis complexes du système judiciaire et carcéral en Afrique du Sud, ainsi que la tension entre la quête de justice et les considérations politiques.

L’ancien président Jacob Zuma, toujours confronté à des accusations de corruption, reste au centre de l’attention médiatique, attirant l’œil du monde sur les problèmes cruciaux que le pays affronte dans sa quête de stabilité et d’équité.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Articles

Politique

Afrique du sud / Après sa prestation de serment Cyril Ramaphosa contraint de diriger avec des partis d’opposition

Cyril Ramaphosa le président nouvellement élu de l’Afrique du Sud Photo :...

Politique

Visite – Vladimir Poutine en Chine pour renforcer les liens avec Xi JinPing

Chaleureuse poignée de mains entre Vladimir Poutine et Xi JinPing, deux dinosaures...

Politique

Rumeurs de déploiement des forces de l’OTAN en Ukraine – La Russie menace de recourir à l’arme nucléaire

Les troupes françaises, celles des USA, ainsi que celles de l’OTAN vont-elles...