Home Active Stellantis fait un virage électrique en Chine avec Leapmotor
ActiveBusinessChineEconomiePolitiqueSociété

Stellantis fait un virage électrique en Chine avec Leapmotor

Stellantis fait un virage électrique en Chine avec Leapmotor

Après la vente de ses sites de production historiques de Wuhan, Chengdu et Xiangyang au groupe chinois Dongfeng, Stellantis fait un retour remarqué à Hangzhou, la capitale de la technologie en Chine. Mais cette fois, la société ne revient pas en tant que poids lourd de l’automobile, mais en tant que partenaire stratégique d’une start-up de la voiture électrique : Leapmotor.

La stratégie de Stellantis a évolué pour s’adapter au marché chinois en mutation, notamment en raison de l’essor des véhicules électriques fabriqués localement.
La société a connu un recul de 13 % sur le marché chinois et a ressenti la nécessité de réduire son empreinte industrielle tout en maintenant une présence en Chine.

C’est dans ce contexte que le partenariat stratégique avec Leapmotor est né.
Leapmotor, une entreprise chinoise fondée en 2015 par un ingénieur spécialisé dans les technologies de l’électronique et de l’intelligence artificielle, s’est imposée rapidement sur le marché chinois de la voiture électrique. En 2022, elle a écoulé 110 000 véhicules de moyenne à haut de gamme, ce qui en fait un partenaire technologique idéal pour Stellantis.

Ce partenariat représente un investissement massif de près de 1,5 milliard d’euros de la part de Stellantis, lui permettant de détenir 20 % du capital de Leapmotor et d’obtenir deux sièges au conseil d’administration de l’entreprise chinoise.
De plus, les deux sociétés ont créé une coentreprise nommée Leapmotor International, gérée majoritairement par Stellantis, qui aura les droits exclusifs de fabrication, d’exportation et de vente des produits Leapmotor en dehors de la Chine.

Pour Stellantis, ce partenariat va bien au-delà de la Chine.
L’objectif est d’utiliser la présence commerciale internationale du groupe pour accélérer significativement les ventes de Leapmotor dans d’autres régions, en commençant par l’Europe.
Cette décision marque un virage stratégique pour Stellantis, qui a choisi de s’associer à une entreprise chinoise prometteuse plutôt que de lutter contre la concurrence féroce sur le marché chinois.

Carlos Tavares, le PDG de Stellantis, a souligné l’importance de ce partenariat, affirmant que Leapmotor est l’un des acteurs les plus remarquables du secteur des véhicules électriques en Chine.
Il a également mentionné que le moment était idéal pour contribuer activement à la stratégie d’expansion internationale de Leapmotor.

Leapmotor, qui a récemment débuté ses activités commerciales en France, semble avoir un avenir prometteur. Avec ses modèles innovants et ses capacités de production en pleine expansion, Leapmotor a tout pour devenir un acteur clé sur le marché mondial de la voiture électrique.
Ce partenariat entre Stellantis et Leapmotor marque un tournant significatif dans l’histoire de l’industrie automobile en Chine et pourrait ouvrir de nouvelles opportunités pour les véhicules électriques sur la scène internationale.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Articles

Chine

La Taïwan prête à coopérer avec la Chine

Le président taïwanais, Lai Ching-te Photo Reuters Les relations entre la Taïwan...

Chine

Discours d’investiture du nouveau président du Taïwan – La Chine tape du poing sur la table

Le ministre des affaires étrangères chinois, Wang Yi. Les autorités chinoises n’ont...

Politique

Visite – Vladimir Poutine en Chine pour renforcer les liens avec Xi JinPing

Chaleureuse poignée de mains entre Vladimir Poutine et Xi JinPing, deux dinosaures...

Société

Argentine – Trois lesbiennes meurent suite à un incendie criminel

Un hommage est rendu aux disparues au pied de l’immeuble Photo AFP...