Home Active Épidémie de grippe aviaire touchant les mammifères marins au Brésil
ActiveEconomieHealthPolitique

Épidémie de grippe aviaire touchant les mammifères marins au Brésil

Épidémie de grippe aviaire touchant les mammifères marins au Brésil

Le Brésil a récemment été le théâtre d’un évènement tragique, avec la découverte de 164 cadavres de lions de mer et d’otaries sur les côtes du sud du pays.
Les autorités locales attribuent cette hécatombe à la grippe aviaire, faisant ainsi prendre conscience de la portée de cette maladie.
Malgré l’absence d’impacts majeurs sur la production commerciale, les autorités locales sont en alerte et appellent à la vigilance.

La grippe aviaire est une maladie virale, causée par des virus grippaux de type A, qui a longtemps été associée aux oiseaux, en particulier aux sous-types H5, H7 et H9.
Cependant, certains de ces virus, tels que le redouté H5N1, sont capables de se propager à l’homme, provoquant des décès depuis 1997.
La principale voie de transmission de la grippe aviaire est le contact direct avec des oiseaux infectés ou leurs sécrétions.
Le risque de transmission d’homme à homme est faible mais persiste, ce qui suscite des inquiétudes quant à l’émergence de nouveaux virus grippaux résultant de mutations ou de recombinaisons entre les virus aviaires et humains, qui pourraient déclencher une pandémie.

Les carcasses de ces mammifères marins ont été découvertes sur une étendue de 45 kilomètres de côte, dans la région de Santa Vitoria Palmar, située dans l’État de Rio Grande do Sul.
Afin d’éviter toute contagion potentielle, les autorités ont rapidement enterré les cadavres.
Les mammifères marins ont été trouvés à une vingtaine de kilomètres de la frontière uruguayenne, où une situation similaire avait été signalée en septembre, avec près de 400 cadavres de lions de mer et d’otaries attribués à la grippe aviaire.

Malgré ces découvertes, le gouvernement brésilien maintient le statut du pays en tant que « pays indemne de la maladie » en raison de l’absence d’impact sur la production commerciale jusqu’à présent. Cependant, les autorités brésiliennes recommandent vivement à la population de ne pas s’approcher des cadavres et de tenir à l’écart leurs animaux de compagnie pour prévenir la propagation de la maladie.

Il convient de noter que le premier foyer de grippe aviaire chez les mammifères marins au Brésil avait été identifié à Cassino, une autre plage de l’État de Rio Grande do Sul, selon le ministère brésilien de l’Agriculture et de l’Élevage, qui avait signalé cette situation en début octobre.
Des cas similaires ont également été rapportés au Pérou, au Chili et en Argentine, où le virus a provoqué des lésions musculaires, neurologiques et respiratoires au sein de leur flore marine.

Cette situation met en évidence la nécessité d’une surveillance continue de la grippe aviaire et de la prise de mesures préventives pour protéger à la fois la faune et la santé publique.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Articles

Politique

Visite – Vladimir Poutine en Chine pour renforcer les liens avec Xi JinPing

Chaleureuse poignée de mains entre Vladimir Poutine et Xi JinPing, deux dinosaures...

Politique

Rumeurs de déploiement des forces de l’OTAN en Ukraine – La Russie menace de recourir à l’arme nucléaire

Les troupes françaises, celles des USA, ainsi que celles de l’OTAN vont-elles...

Politique

Le président chinois effectuera une visite en France les 6 et 7 mai

Les présidents Emmanuel Macron et Xi Jing Ping Crédit Photo: Agence France...